11 Octobre 2019 – Regards Composites « Bleu & Or »

Le Vendredi 11 Octobre 2019 à 20h00
Concert à l’Église Luthérienne Saint-Marcel, 24 rue Pierre Nicole, 75005 PARIS

Crédits affiche : Vincent Raffin

Programme :

Edith CANAT DE CHIZY, Mille éclats, En bleu et Or, Sparkle
(Commande de l’Ensemble Regards avec le soutien de la SACEM)

Gonzalo BUSTOS, Huit Laps
(Commande de l’Ensemble Regards avec le soutien de la SACEM)

Vincent TROLLET, Trio n°1, mouvement 2

Fernando VALCARCEL, Visiones

Avec :

Elodie GAUDET, Alto
Aya KONO, Violon
Didier ROTELLA, Piano
Bogdan SYDORENKO, Clarinette

 

Plein tarif 10€ // Tarif réduit (étudiants et demandeurs d’emploi) 8€

Réservation : ensemble.regards@gmail.com

 

Concert réalisé avec le soutien de l’Institut Culturel Martin Luther, de la SPEDIDAM et de la SACEM.

ÉDITO 2019/2020

Avec joie et grand plaisir nous avons l’honneur de vous présenter notre saison 2019/2020. Cette année la programmation de l’Ensemble Regards est composée de plusieurs volets allant du concert soliste au spectacle transdisciplinaire. Reposant sur l’énergie de notre jeune et dynamique ensemble, l’envergure de cette proposition représente le visage de nos idéaux artistiques les plus sincères: création artistique, pluralité esthétique et transdisciplinarité.

L’Ensemble Regards est engagé dans la diffusion, création et transmission de la musique de notre temps. Au total, plus de trente compositeurs programmés, huit nouvelles œuvres commandées, plusieurs représentations en France et à l’étranger et des projets de sensibilisation ambitieux, composent notre saison. Notamment, la création d’un spectacle avec musique contemporaine, mime et texte intitulé Oblique cycle 2, co-écrit par Vincent Trollet et Vahram Zaryan, marquera un point central dans notre action artistique. Les nouvelles œuvres musicales instrumentales et mixtes de Florent Caron Darras, Didier Rotella, Juan Arroyo et Gonzalo Navarro seront jouées lors de quatre programmes de concert enrichissant ainsi le répertoire de notre ensemble. De la même manière, nous aurons la fierté de vous proposer deux portraits en hommage à deux grands compositeurs de notre époque : Edith Canat de Chizy el Michael Levinas. Finalement, une création participative et pédagogique, élaborée lors d’une résidence artistique du compositeur Juan Arroyo, sera créée au CRD d’Argenteuil.

Toutes ces actions sont le résultat du dialogue artistique animé par les membres du collectif de l’ensemble Regards. Composé par huit interprètes placés sous la direction musicale de Julien Bénéteau, trois compositeurs et deux réalisateurs en informatique musicale, les artistes de ce collectif convergent vers quatre fondamentaux: transdisciplinarité, hybridation culturelle et technologique et soutien aux jeunes compositeurs pour la création et le partage de la musique contemporaine. Au plaisir de vous revoir dans nos prochaines activités nous vous souhaitons une bonne découverte !

Juan Arroyo

Semaine du Son à Pau

Le Conservatoire à Rayonnement Départemental Pau Béarn Pyrénées, la Médiathèque Intercommunale André Labarrère, l’Ensemble REGARDS et la Compagnie Vahram Zaryan participent en 2019 à la seizième édition  de la Semaine du son, du 21 janvier au 03 février 2019. 

La Semaine du Son sensibilise le public et tous les acteurs de la société à l’importance des sons et de la qualité de notre environnement sonore. A Pau, elle sera l’occasion de trois rendez-vous pour faire découvrir au public un visage peu connu de la musique, celle de la musique en scène .

 Le jeudi  31 janvier à 19h, les élèves du Conservatoire à Rayonnement  Départemental Pau-Béarn-Pyrénées participeront à un concert autour de la figure du compositeur Mauricio Kagel qui dans son parcours est passé délibérément de la musique sur scène à la musique en scène. Une œuvre du compositeur Vincent Trollet intitulée Figura 3 pour clarinette sera jouée par les élèves avec la collaboration de Victor Huguenin.

Figura 3 est une co-commande de l’Ensemble Regards et de la Communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées  avec le soutien de la SACEM.

  Le vendredi 01 février à 18h, à la Médiathèque Intercommunale André Labarrère, un temps de rencontre permettra de faire découvrir  le processus de création du spectacle Oblique Cycle 2, Trouble langage. Vincent Trollet et  Vahram Zaryan croiseront leur expérience artistique avec Romain Baudoin sur leur rapport  à la musique occitane et au spectacle vivant. Des extraits musicaux et scéniques seront présentés durant cette rencontre.

Avec Romain Baudoin, Vahram Zaryan, Vincent Trollet.

    Le samedi 2 février à 14h, le concert- spectacle « Musique en scène » présenté par l’Ensemble REGARDS à l’Auditorium de la Médiathèque André Labarrère dévoileront  par un dispositif scénique  et sonore trois œuvres écrites par Hiromi Watanabe, Mauricio Kagel et Pierre Jodlowski.

Avec les musiciens de l’Ensemble Regards : Kanae Misobuchi (Soprano), Jean-Jacques Godron (Clarinette), Victor Huguenin (RIM).

Le concert est réalisé avec le soutien de la SACEM, de la Communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées ainsi qu’avec l’aide du studio EOLE.

19 Octobre 2018 – CANTIGAS ENCENDIDAS

Vendredi 19 octobre, à 20H00
Eglise luthérienne de l’Ascension
47 rue Dulong, 
75017 Paris

Programme :

André JOLIVET
Suite Rhapsodique pour violon

Akira MIYOSHI
Miroir pour violon

Florent C. DARRAS
Trajectio (Création mondiale), pour trio avec accordéon

Bernard CAVANNA
Mouvement 4 du Trio n°1, pour trio avec accordéon

Vincent TROLLET
Cantigas encendidas de la Excavadora, sur un texte de Milan Otal (Création mondiale) pour trio avec accordéon microtonal et soprano

Concert réalisé avec le soutien de la SACEM et de l’Institut Français dans le cadre du programme « Hors Les Murs »

Avec:

Raphaële KENNEDY, soprano

Aya KONO, violon

Marie YTHIER, violoncelle

Fanny VICENS, accordéon

Gonzalo BUSTOS, direction musicale

Régie son : Ko Sahara

 

Réservation par mail : ensemble.regards@gmail.com

Tarifs : 12 euros (plein tarif), 8 euros (tarif réduit pour moins de 18 ans, étudiants et chômeurs).

5 et 6 Octobre 2018 – Festival Vertixe Sonora: Oblique Cycle 1

Vendredi 5 et Samedi 6 Octobre 2018 – OBLIQUE CYCLE 1

Inclut « Aquae » de Hiromi Watanabe

©Rémy Grandroques

 

Vendredi 5 Octobre 2018, 12:30 : Répétition Générale ouverte au jeune public
Festival Vertixe Sonora 2018
Sala de Exposicións da sede de Afundación
Pontevedra, ESPAGNE

Lien vers le site

Samedi 6 Octobre 2018, 20:00: Représentation Publique
Festival Vertixe Sonora 2018
Sala de Exposicións da sede de Afundación
Pontevedra, ESPAGNE

Lien vers le site

 

L’Ensemble Regards et la Compagnie Vahram Zaryan se sont réunis pour faire découvrir par la musique contemporaine, le mime et le texte, une recherche sur le concept de l’oblique. Librement inspiré par des poèmes de Frédéric Parcheminier, le spectacle « Oblique cycle 1- Attracteur Etrange » – est une performance interprétée par un quatuor spécial : deux musiciens et deux performers. Dans Oblique cycle 1, l’accordéon est tour-à-tour le double du performer et de l’acrobate aérienne, hybride avec l’électronique live, et plus intime avec des arrangements de chants venus d’Arménie, de Galice et de Pologne. Dans le concert « Ritual », trois œuvres des compositeurs Daniel Alvarado Bonilla, Giulia Lorusso et Vincent Trollet dévoileront toute la richesse sonore de l’accordéon microtonal avec son extension électroacoustique. Enfin, c’est avec la pièce acousmatique de la compositrice Hiromi Watanabe « Aquae » que nous avons imaginé une danse aérienne et qu’interprètera sur un tissu l’artiste de cirque contemporain, Pauline Nadoulek. Par ces spectacles et ce concert, l’ensemble Regards présentera ainsi la variété de la scène musicale contemporaine française.

OBLIQUE’ |Cycle 1 | ATTRACTEUR ETRANGE

Musique: Vincent TROLLET

Conception et mise en scène : Vahram ZARYAN

Informatique musicale: Hiromi WATANABE

Vidéo: Auguste DIAZ et Vahram ZARYAN

Lumière: Cédric HENNERE

Conseil dramaturgique : Laurent MUHLEISEN

Collaborations artistiques : Karen HAKOBIAN

Avec: Pauline NADOULEKVahram ZARYAN (performer, mime contemporain) Jean-Etienne SOTTY (musicien, accordéoniste), Victor HUGUENIN (musicien électro-acousticien)

Production et administration : Florent BRACON et Jana JASENKOVA

Production: Compagnie Vahram Zaryan et Ensemble Regards

Diffusion : Est’ Nova Production.

Coproduction: Atelier du Plateau à Paris (Scène Nationale de Quartier)

 

OBLIQUE’ Cycle 1 est soutenu par la DRAC Ile-de-France, La Ville de Paris, Spedidam, Sacem, Institut Martin Luther. Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France, dans le cadre des Plateaux solidaires.

 

 

  

4 Octobre 2018 – Festival Vertixe Sonora

Jeudi 4 Octobre 2018 – RITUAL

Jeudi 4 Octobre 2018, à 20h00
Festival Vertixe Sonora 2018
Casa das Campás
Pontevedra, ESPAGNE

Daniel ALVARADO BONILLA: RITUAL III, pour accordéon

Giulia LORUSSO: CON MOTO , pour accordéon microtonal et dispositif électronique en temps réel.

Vincent TROLLET: OBLIQUE’ – suite, pour accordéon microtonal et dispositif électronique en temps réel

Avec:

Jean-Etienne SOTTY, Accordéon

Victor HUGUENIN, Réalisateur en Informatique Musicale

L’Ensemble Regards et la Compagnie Vahram Zaryan se sont réunis pour faire découvrir par la musique contemporaine, le mime et le texte, une recherche sur le concept de l’oblique. Librement inspiré par des poèmes de Frédéric Parcheminier, le spectacle « Oblique cycle 1- Attracteur Etrange » – est une performance interprétée par un quatuor spécial : deux musiciens et deux performers. Dans Oblique cycle 1, l’accordéon est tour-à-tour le double du performer et de l’acrobate aérienne, hybride avec l’électronique live, et plus intime avec des arrangements de chants venus d’Arménie, de Galice et de Pologne. Dans le concert « Ritual », trois œuvres des compositeurs Daniel Alvarado Bonilla, Giulia Lorusso et Vincent Trollet dévoileront toute la richesse sonore de l’accordéon microtonal avec son extension électroacoustique. Enfin, c’est avec la pièce acousmatique de la compositrice Hiromi Watanabe « Aquae » que nous avons imaginé une danse aérienne et qu’interprètera sur un tissu l’artiste de cirque contemporain, Pauline Nadoulek. Par ces spectacles et ce concert, l’ensemble Regards présentera ainsi la variété de la scène musicale contemporaine française.


Lien vers le site du concert

19 Juin 2018 – Arco-Voltage à la Fondation Scelsi

ARCO-VOLTAGE

Date et Horaire : 19 Juin 2018 à 20H30
Lieu : Fondation Scelsi
Adresse : FONDATION SCELSI, Via di S. Teodoro, 8, 00186 Roma RM
Lien : http://www.scelsi.it

Programme :
David ACHENBERG, Bleu ébène (2016)
Johann Sebastian BACH, Sonate pour violon solo n•1 (1720)
Giacinto SCELSI, Divertimento 3, 1er mouvement (1955)
Niccolò PAGANINI, Caprice n•6 (1802-1817)
Salvatore SCIARRINO, Caprice n•1 (1976)
Juan ARROYO, Saynatasqa (première mondiale de la version pour violon)

Avec Antoine MAISONHAUTE, violoniste

Antoine Maisonhaute présentera un concert à la Fondation Scelsi à Rome avec la première mondiale de Saynatasqa, pour TanaViolon, (Violon hybride) composée par Juan Arroyo. Ce concert est coproduit par le collectif TANA et l’Ensemble REGARDS.

Réalisé avec l’aide de la Villa Médicis, de la Fondation Scelsi, du ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Hauts de France, de la Spedidam et de la SACEM.

 

Antoine MAISONHAUTE

Antoine Maisonhaute est le violoniste fondateur du Quatuor Tana ainsi que le violoniste de l’ensemble Multilatérale.

Antoine commence le violon à l’âge de huit ans au Conservatoire National Régional de Rueil-Malmaison dans la classe de Liliane Caillon. Il y obtient une Médaille d’Or puis un Prix d’Excellence à l’unanimité. Parallèlement, il obtient les premiers prix à l’unanimité de musique de chambre, de formation musicale ainsi que d’analyse. Dans la classe de Guy Comentale, il obtient un prix de virtuosité à l’unanimité. En 1996, il remporte le troisième Prix (lauréat) du Concours International Jean-Sébastien Bach.
Il poursuit ses études en Belgique, au Koninklijk Conservatorium de Brussel. En 2006, il y obtient un Master avec Distinction (classe de K. Sebestyen et M. Kowalski) et cette année là, il est également lauréat premier Prix au concours Hansez-Castillon.

Juan ARROYO

Né à Lima, au Pérou, Juan Arroyo suit des études de composition aux Conservatoires de Lima et de Bordeaux puis au Conservatoire Nationale Supérieur de Musique et Danse de Paris. Il approfondit ses connaissances musicales lors de formations telles que Voix Nouvelles et le Cursus IRCAM. Il a été guidé par d’éminents compositeurs tels que Brian Ferneyhough, Heinz Holliger, Henri Pousseur, Kaija Saariaho, Mauricio Kagel, Michael Levinas, Luis Naón et Stefano Gervasoni.
Ses travaux sont récompensés par de nombreuses distinctions à l’instar du prix de la Fondation Francis et Mica Salabert en 2013 et du prix de l’Académie de beaux-arts de l’Institut de France en 2015. Il reçoit de prestigieuses commandes du Ministère de la Culture, Radio France, Centre Henri Pousseur, SACEM, de L’Ensemble Proxima Centauri et du Quatuor Tana. Ses œuvres sont régulièrement jouées par d’éminents ensembles et interprètes tels que l’Ensemble Intercontemporain, l’Itinéraire, Linea, LAPS, L’Arsenale, Regards, Sonido Extremo, Feedback, l’Orchestre National du Pérou, Vertixe Sonora, Claude Delangle, Jeanne Maisonhaute, Antonio Politano et Maribé Charrier. Sa musique est diffusée dans des festivals de renom comme le Festival Ars Musica, Archipels, Cervantino, La Chaise-Dieu, Manca, Mixtur, Rhizome, Transit Festival et ¡Viva Villa!
Compositeur en résidence au Centre Henri Pousseur (2014), à l’IRCAM (2015), membre de l’Académie de France à Madrid, Casa de Velazquez (2016/2017), compositeur en résidence au Centre de Création Musicale Art Zoyd (2017), il est membre de l’Académie de France à Rome, Villa Médicis pour l’année 2017/2018.
Son travail de composition s’articule autour du Réalisme Sonore Magique à travers les différents techniques d’hybridation sonore. En effet, en 2014, il entame une étape fondamentale de son travail artistique avec la construction de nouveaux instruments capables de transmuter leur son, les TanaInstruments. Cela lui a permis d’hybrider les indices perceptuels des sons afin de révéler la nature évocatrice et irrationnelle de leur substance, jusqu’à les rendre parfois énigmatiques.
La singularité de son œuvre réside dans ces jeux de déplacement, de mouvement entre une écoute causale et une écoute réduite, passant par de nombreux états intermédiaires de perception. Juan Arroyo explore ces différents degrés en floutant progressivement les sources sonores à la manière d’un photographe ou d’un cameraman, nous faisant ainsi voyager du concret vers l’abstrait, de la matérialité vers l’immatérialité, par le jeu de la mise au point de son objectif.

26 Mai 2018 – Canto Doble

Le Samedi 26 Mai 2018, à l’Église Luthérienne de l’Ascension, 20 heures:

Collaboration entre le Duo Denisov et l’Ensemble Regards pour le concert CANTO DOBLE.

Saxophone: Carl-Emmanuel FISBACH
Violoncelle: Jeanne MAISONHAUTE

PROGRAMME

Matthieu BONILLA – Zinc sous pas glissés

Edison DENISOV – Sonate pour saxophone et violoncelle

Victor IBARRA – Contrapunto urbano

Pedro GARCIA-VELASQUEZ – Remos

Juan ARROYO – Seliox (création/commande de Radio France)

INFORMATIONS

Samedi 26 Mai 2018, 20h

Église Luthérienne de l’Ascension

47 rue Dulong, 75017 PARIS

Tarifs: 12E / 8E

Avec le soutien de Radio France et de la Sacem.

Juan ARROYO sur France Musique

SELIOX, cinq interludes pour saxophone baryton sans bec et violoncelle.

Diffusion dans l’émission « Création Mondiale » sur France Musique avec Anne Montaron, du lundi 12 février au vendredi 16 février à 13h55 et à Minuit. Diffusion d’un interlude par jour.

Le 17 février à 23h, programme d’une heure consacré au travail de Juan ARROYO, ainsi que la diffusion intégrale de la pièce SELIOX.
Interprètes: duo Denisov (Jeanne Maisonhaute et Carl-Emmanuel Fisbach)

Création Mondiale : podcast et replay sur France Musique
https://www.francemusique.fr/emissions/creation-mondiale

À propos de l’œuvre:

« En relisant les Métamorphoses d’Ovide, j’ai rêvé d’un instrument capable de se transformer lui même dans le temps, tel un visage sonore et chimérique. Syrinx a ainsi nourri mon imaginaire et fait résonner dans ma mémoire l’écho de mon premier instrument: la flûte de Pan, connue en Amérique Latine sous le nom de zampoña o siku. Comment ne pas rester indifférent à cette sonorité qui a donnée voix à mes premières inventions d’enfance? Ce rêve m’a guidé vers l’écriture d’un duo pour saxophone et violoncelle qui ne cesse de se métamorphoser, à l’image de Syrinx, transformé en roseau pour échapper au dieu Pan et conserver sa liberté. Chaque interlude de Seliox est une oscillation entre l’être et le devenir. »

(Juan Arroyo)